Jessica

Entretien avec Jessica, la citadine devenue rurale

Pourquoi est-on végétalien? Comment définis-tu ce terme?

Personnellement je suis végétalienne pour les animaux. L’idée est de vivre et manger en causant le moins de tort possible aux animaux et aux humains. Évidemment manger végétalien est aussi beaucoup mieux pour la planète et pour ma santé, ce sont des bonus plutôt sympathiques aussi 😊.

As-tu une idée de quand s’est passé ce déclic? Une rencontre? Un événement? Cela a-t-il été progressif?

Je suis devenue végétarienne à 15 ans sans être consciente de l’ampleur de la souffrance endurée par les animaux. Je me disais simplement : je n’ai pas envie qu’un animal soit tué pour que je le mange alors que je peux manger autre chose. Je suis devenue végétalienne 13 ans plus tard après avoir rencontré une amie qui m’a fait réaliser à quel point les animaux souffraient pour que l’on puisse produire des produits laitiers et des œufs. Je n’en avais aucune idée.

Parlons-en, n’as-tu pas peur de faire souffrir les carottes ou les brocolis?

NON :D. C’est une question qui revient tellement souvent. Les fruits et légumes ne sont pas des êtres sentients. Et même si tu es persuadé qu’ils le sont, tu en manges beaucoup moins en étant vegan que omnivore car il faut 10kg de végétaux pour produire 1kg de viande.

Promis tu ne manges pas que de la salade?

Il faudrait peut-être que j’en mange un peu plus d’ailleurs, je ne rentre plus dans mes pantalons! J’adore cuisiner et la cuisine végétale n’a pas de limites. Tous les plats classiques sont « végétalisables » : spaghetti bolognaise, hachis parmentier, wraps, boulettes et frites, mousse au chocolat, gâteaux,…

Promis tu ne manges pas que de la salade?

Evidemment, non. Il existe actuellement de nombreux substituts, des légumineuses,… qui nous permettent de manger tout aussi bien sans souffrance.

Pourquoi ne pas consommer du lait puisque la vache ne meurt pas?

A mes yeux, l’industrie laitière est la plus cruelle. Chaque année, pour donner du lait, la vache est inséminée pour qu’elle donne naissance à un petit veau. Quelques heures après la naissance, après avoir déclenché la lactation, le veau lui est retiré. Il faut savoir que le lien entre une vache et son petit est extrêmement fort et dure souvent toute une vie. Cette séparation est donc une souffrance extrême autant pour la mère que pour le petit. Pour la production de lait, cette séparation est nécessaire pour que l’humain puisse prendre le lait pour lui (et c’est pareil dans les petits élevages bio, je te vois déjà venir). Les veaux mâles sont tués immédiatement ou engraissés avant d’être envoyés à l’abattoir en fonction de la race. Les femelles sont élevées dans des petites cages à veau avant de suivre le même destin que leur mère. Dès que le rendement de la vache diminue, elle sera envoyée à l’abattoir. En général vers 8 ans alors que son espérance de vie est de 20-25 ans.

Manger le miel des abeilles?

Une abeille met toute sa vie pour produire 1 cuillère à café de miel. Cette réalité remet bien les choses en question je trouve 😊.

Des oeufs de poules?

Les poules pondeuses ont, elles aussi une bien triste vie. Elles sont souvent envoyées à l’abattoir vers 18 mois car elles commencent à pondre un peu moins alors que leur espérance de vie est de 8-10 ans. Les poussins mâles sont quant à eux broyés vivants car ils ne sont pas utiles pour cette industrie. En plus, le corps des poules n’est pas fait pour pondre autant. Les poules sont faites pour pondre entre 5 et 20 œufs par an. L’homme a sélectionné les poules pendant des siècles pour qu’elles produisent en moyenne 200 œufs par an. Cette production extrême épuise les poules et les tue à petit feu. Une étude Suisse a d’ailleurs révélé que 97% des poules pondeuses ont des os cassés. Si tu as des poules, c’est important de leur donner leurs œufs à manger ! Ils sont remplis de nutriments qui aident les poules à récupérer un petit peu.

Ça ne s’arrête pas à la nourriture?

Non en effet, c’est surtout un mode de vie.

Qu’as-tu commencé à changer dans tes habitudes?

J’ai arrêté d’acheter du cuir ou des pulls en laine, d’aller dans les zoos, etc.

Pourquoi ne pas tondre la laine du mouton puisqu’il en a besoin?

Alors si tu as un mouton, il faut absolument le tondre par contre sinon il ne survivra pas à l’été. Mais sinon, l’industrie de la laine est encore une fois une industrie très cruelle (et très polluante). Les moutons sont tondus à la chaîne, de manière extrêmement violente et une fois qu’ils commencent à produire moins de laine, ils sont envoyés à l’abattoir. Il existe aussi une technique qui s’appelle le Mulesing qui consiste à faire une ablation à vif de la peau périanale des moutons pour prévenir le risque d’infection. Cette technique est extrêmement cruelle et douloureuse. L’Australie est le plus gros producteur de laine mondial. Dès qu’ils ne sont plus rentables, les animaux sont mis par milliers dans des cargos en direction du Proche-Orient. Les animaux qui ont survécu au trajet seront ensuite abattus.

Qu’est-ce qu’on te dit le plus souvent lorsqu’on apprend que tu es végane pour les animaux?

J’ai l’impression que absolument tout le monde me répond : “oh mais moi je mange beaucoup moins de viande et je n’achète que chez le petit éleveur du coin.” Pourtant les chiffres n’ont pas l’air de diminuer tant que ça. Il y a comme un problème mathématique quelque part.

Globalement, hormis de recevoir des ‘critiques’ gratuites, rencontres-tu des difficultés dans la vie de tous les jours vis à vis de tes choix?

Non pas vraiment. En tout cas pas en 2022. Avant c’était une autre histoire. Je me souviens dans le passé avoir passé des heures dans les rayons des supermarchés pour lire les listes d’ingrédients des produits en espérant trouver des aliments qui seraient « accidentellement vegan ». Maintenant il y a énormément de choix partout ! Manger sans cruauté est devenu tellement facile.

Y a-t-il des rencontres que t’as faites dans le cadre de la cause animale qui ont été déterminantes pour toi?

Oui, mon amie Virginie qui m’a ouvert les yeux sur l’horreur de la production laitière.

Dans l’autre sens, as-tu déjà tenté de sensibiliser des personnes de ton entourage?

Ma maman, mon frère et mon compagnon sont devenus vegans (à 99% pour ma mère et mon compagnon). Alors je ne peux pas m’en attribuer le mérite car c’est eux et leur empathie qui ont fait le travail 😊.

La (ou les) personne(s) qui partage(nt) ta vie ont-ils/doivent-ils avoir les mêmes convictions que toi?

Oui ou en tout cas être sur la voie du changement.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à quelqu’un(e) qui aimerait passer le pas, mais qui vit chez ses parents ou qui ne sait pas cuisiner?

Internet regorge de recettes super faciles et délicieuses. Par exemple, le site de the vegan Buddhist chef qui propose des recettes très sympas et souvent simples.

Quel(s) resto(s) t’a(ont) le plus bluffé jusqu’ici? (s’il y en a plusieurs n’hésite pas à les citer)

J’adore Liu Lin et la pâtisserie Succulente par exemple.

Quel livre ou dvd offrirais-tu à un(e) novice qui s’intéresse au sujet?

Je parle surtout de certains reportages : Milked, Game Changers, Cowspiracy, Earthlings. Mais aussi d’un activiste que je trouve génial : Ed Earthlings.

Quel est le prochain événement lié à la cause animale que tu ne veux absolument pas rater?

La journée portes ouvertes de mon refuge 😃.

Milites-tu? Fais-tu partie d’une association ou d’un refuge? / As-tu un projet qui va dans ce sens?

Je militais beaucoup avec l’association Bite Back. J’ai maintenant ouvert un petit refuge pour animaux de ferme en Wallonie qui s’appelle La Petite Ferme de Belvie (c’est un super jeu de mot car le village s’appelle Belvaux). Je voulais offrir un petit coin de paradis à quelques rescapés sortis de l’élevage et aussi faire de la sensibilisation.