Alternatives

Mémos

Ici nous souhaitons mettre en avant des solutions et prouver qu’il est possible de consommer plus responsable et éthique sans se gaver de produits transformés et sans payer 3 fois le prix. Et ce ne sont pas/plus les alternatives qui manquent, voici quelques pistes ! Ces suggestions ne sont pas détaillées, n’hésite pas à cliquer sur les liens pour en savoir plus.

Remplacer la viande

Remplacer le lait

Pour les préparations salées, choisir les « laits » de soja ou de riz.

Pour les sucrées, le choix est plus large : « laits » de soja nature ou chocolat, au riz, d’amande, de noisette, d’avoine, de millet, de souchet, de châtaigne,… 

https://www.cuisineactuelle.fr/culture-food/nutrition/par-quoi-je-remplace-le-lait-304559-174476

Remplacer les oeufs

Que ce soit pour des préparations salées ou sucrées, c’est possible de plusieurs façons.

Par exemple : comment remplacer les oeufs en cuisine et en pâtisserie pour leur propriété de liant ?

Réponse : une solution qui marche très bien pour les gâteaux ou pour lier les plats cuisinés, les sauces à cuire, …

1 c. à soupe de fécule de maïs (Maïzena) mélangée à 3 c. à soupe d’eau = 1 oeuf.

Autres substituts aux oeufs, pour lier des ingrédients :

  • 2 c. à soupe de fécule de pomme de terre = 1 oeuf
  • 1 c. à soupe de farine de soja + 2 c. à soupe d’eau = 1 oeuf
  • 1 c. à soupe de lait de soja en poudre + 1 c à soupe fécule de maïs + 2 c. à soupe d’eau = 1 oeuf.
  • 2 c. à café de farine de maïs + 2 c. à café d’eau = un oeuf (pour les préparations culinaires allant au four).

Pour les pâtisseries : 1 petite banane écrasée en purée.

Autres liants/épaississants naturels : l’agar-agar (algue) et la caroube (en vente en magasin de produits biologiques).

Exemple de Marie Laforet (voir vidéo ci-dessous) : un dessert de printemps végane facile à utiliser, une recette de pâte à tarte sucrée où on prend les graines de chia moulues comme substitut des oeufs.

Pour remplacer le blanc d’oeuf, l’aquafaba fait le job :

https://madame.lefigaro.fr/cuisine/comment-faire-son-aquafaba-la-nouvelle-alternative-aux-blancs-d-oeufs-070417-130857

D’autres recettes et vidéos, on peut en trouver à profusion sur tous types de médias.

Remplacer le miel

Sirop d’érable, d’agave, de riz et même de la gelée de pissenlit :

https://mercivegan.fr/miel-vegan

Remplacer le beurre

Remplacer 100g de beurre par 85 d’huile végétale : l’huile de coco est particulièrement intéressante en cuisine et son gout est neutre, pour les préparations salées, opter pour l’huile d’olive ou de tournesol. Il y a aussi la margarine, et d’autres alternatives…

https://veganistar.com/comment-remplacer-le-beurre-quand-on-est-vegan/

Remplacer le fromage

De nos jours, les alternatives végétales ne sont plus difficiles à trouver, que ce soit camembert, mozzarella, parmesan, à tartiner ou à râper, il existe une grande variété de fromages végétaux dans les épiceries (dans les supermarchés, mais aussi et surtout chez l’épicier bio et végane).

https://veganmagazine.fr/cuisiner-vegan-comment-remplacer-le-fromage/ 

Remplacer le foie gras

Voici une vidéo pour les faire soi-même :

https://vegan-pratique.fr/tag/alternatives-au-foie-gras/

Voici une vidéo pour les choisir :

Remplacer la gélatine de porc

La plupart des bonbons traditionnels contiennent de la gélatine de porc, mais de plus en plus de marques la remplacent par de l’Agar-agar ou de la Pectine qui sont tous deux d’origine végétale. 

https://citizenpost.fr/comment-est-fabriquee-la-gelatine-de-porc-dans-les-bonbons/

Choisir ses vins, bières, alcools

Pourquoi toutes les boissons alcoolisées ne sont-elles pas véganes ? Certaines boissons ne sont pas végétaliennes parce qu’elles contiennent des ingrédients d’origine animale, comme la crème dans le Baileys (entre-temps, il existe aussi un Baileys végétalien au lait d’amande) ou le miel dans l’hydromel. 

On peut facilement s’en rendre compte dans la liste des ingrédients. Les ingrédients suivants peuvent parfois être trouvés dans les boissons alcoolisées : Crème dans les cocktails ou la liqueur, Miel dans bières, vins ou liqueurs. Le carmin comme colorant dans la liqueur.

Les producteurs utilisent parfois des substances issues d’animaux pour clarifier des boissons telles que le vin ou la bière. Il s’agit de substances utilisées au cours du processus de production mais qui ne sont plus présentes dans le produit final. Ces substances ne se trouvent pas dans la liste des ingrédients. Elles peuvent être utilisées dans la production de boissons alcoolisées : caséine ou protéine de lait – albumine ou blanc d’œuf – gélatine : un agent liant obtenu à partir de déchets d’abattage d’animaux, Isinglass, un produit obtenu à partir de vessies natatoires séchées de poissons. Heureusement, des alternatives végétaliennes fleurissent tous les jours…

https://bevegan.be/fr/blog-lalcool-est-il-vegane-tout-sur-les-vins-la-biere-et-le-champagne-vegetaliens/

Il existe des sites, très utiles pour trouver des bières et des vins certifiés vegan :

Les huiles végétales de palme / de coco

L’exploitation de certaines huiles exotiques a un effet indirect sur certaines espèces, comme l’huile de palme, qui cause la déforestation et menace l’extinction de certaines espèces animales, et l’huile de coco qui exploite des singes dans de mauvaises conditions.

https://veganuary.com/fr/lhuile-de-palme-est-elle-vegan/

Le soja

Les produits à base de soja couramment consommés en France (tofu, jus ou crème de soja, etc.) sont majoritairement cultivés en agriculture biologique à partir de soja cultivé en Europe (Sud-Ouest de la France, Italie…), et ne provoquent pas de déforestation. Ils sont toujours sans OGM. En revanche, environ 90% de la production mondiale de soja est destinée à l’alimentation des animaux « d’élevage ».

Les plus grand-e-s consommateurs/rices de soja ne sont donc pas les personnes véganes, mais les personnes qui mangent des animaux et consomment du lait maternel animal. Ces personnes consomment indirectement ce soja, dont 77% est OGM, provenant de pays dans lesquels cette culture provoque une déforestation alarmante (Brésil, Argentine…) et crée conflits sociaux, inondations et autres problèmes écologiques. (@FlorenceDell) 

Les carences

Chaque personne est différente face aux carences, une prise de sang de temps en temps est souhaitable, notamment pour la B12 : l’unique vitamine qu’on non trouvable dans les végétaux à cause de l’appauvrissement des sols. Si les omnivores en trouvent dans la viande, c’est parce que les animaux sont eux-mêmes complémentés. À part la B12, précisons que les carences ne sont pas propres aux végétaliens quelque soit le régime alimentaire, si l’alimentation est équilibrée et variée, elle est viable. Voici les recommandations générales (pdf) :

https://www.societevegane.fr/wp-content/uploads/2017/03/Compilation_booklet_FR_A5.pdf

Calcium & Vitamine D

Où la trouver, quelle quantité prendre, pourquoi la prendre, …

Le calcium est nécessaire pour la solidité et la santé des os et dents. Pour les véganes, les bonnes sources de calcium comptent :

  • Les boissons au soja, au riz ou à l’avoine enrichies ;
  • Le tofu préparé avec du calcium ;
  • Les graines de sésame, ou le tahin.

Les légumes verts à feuilles, toutes sortes de choux et plus particulièrement le frisé (“kale” chou sans tête à feuilles), les légumes-racines, les amandes, le cynorhodon et le cassis sont autant d’exemples de sources de calcium dans une alimentation végane.

L’organisme a besoin de vitamine D pour absorber le calcium. Pour les véganes, les bonnes sources de vitamine D comptent :

  • L’exposition au soleil d’été. N’oubliez pas de couvrir ou de protéger votre peau avant que les rougeurs et brûlures n’apparaissent.
  • Les pâtes à tartiner enrichies et les céréales pour petit déjeuner enrichis (vitamine D ajoutée).
  • Les suppléments en vitamine D.

Bien lire les étiquettes afin de s’assurer que la vitamine D utilisée dans un produit n’est pas d’origine animale. Les os deviennent plus forts lorsque vous les sollicitez. Le meilleur moyen de le faire est de pratiquer une activité physique régulière.

Vitamine B12

Il est conseillé aux véganes de prendre des suppléments de vitamine B12. Algues et autres végétaux marins contiennent une substance ressemblant à la B12, mais qui n’a aucune activité vitaminique. Les prises de doses élevées sur de longues périodes n’ont permis d’observer aucun effet indésirable sur les personnes.

Où la trouver, quelle quantité prendre, pourquoi la prendre :

https://vegan-pratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/la-vitamine-b12/

En vidéo :

Fer

Le fer est essentiel pour la production des globules rouges. Pour les véganes, les sources fiables de fer sont :

  • Les légumes secs ;
  • Le pain complet et farine complète ;
  • Les céréales pour petit déjeuner enrichies en fer ;
  • Les légumes à feuilles vert foncé comme le brocoli, le cresson, les choux de
  • Le printemps et les gombos ;
  • Les noix ;
  • Les fruits secs comme abricots, prunes et figues.

La vitamine C améliore l’absorption du fer. On la trouve dans les légumes, les fruits et les légumes-racines. Il est bon d’inclure ces aliments aux repas principaux. Réduire la consommation de thé et de café peut également aider à augmenter le niveau de fer dans le corps. Ceci s’explique par la présence de molécules appelées polyphénols dans le thé et le café, qui se combinent au fer et par là même rendent son absorption plus difficile pour le corps.

Où le trouver, quelle quantité prendre, pourquoi la prendre :

https://vegan-pratique.fr/conseils-nutrition-vegetalienne/le-fer/

Retrouve sur notre page FAQ plusieurs questions/réponses à propos du véganisme et la santé.

Oméga-3

Une sorte d’oméga-3 connue sous le nom de DHA est nécessaire au développement du cerveau et de la vision. L’alimentation végane ne comporte pas d’EPA ni de DHA (acide gras oméga-3 à chaîne longue), mais ceux-ci peuvent être formés par le corps si les apports d’acide alphalinolénique sont suffisants. Les sources végétales d’oméga-3 (pour 100 g) comprennent :

  • L’huile de lin : 53,3 g ;
  • L’huile de noix : 11,5 g ;
  • L’huile de colza : 9,6 g ;
  • L’huile de soja : 7,3 g.

Les sources d’oméga-3 (acides gras) convenant aux véganes comprennent également les aliments à base de soja, comme le tofu, et les noix.

Sélénium

Les noix du Brésil sont particulièrement riches en sélénium. Tentez d’en consommer deux par jour. Il peut être plus commode de consommer un petit sachet d’un mélange de noix sans sel chaque jour pour assurer des apports journaliers adéquats en sélénium, à condition qu’il contienne des noix du Brésil.

Iode

L’iode joue un rôle central dans le métabolisme. Il est possible d’utiliser des algues marines, leur teneur en iode est variable et des niveaux élevés peuvent être néfastes pour les enfants. Un apport adéquat d’iode est essentiel pendant la grossesse pour la croissance de votre bébé et pour le développement de son cerveau. Une plus grande quantité d’iode est nécessaire pendant la grossesse. Il est aujourd’hui recommandé que toutes les femmes enceintes prennent un complément de 150 microgrammes d’iode.

Zinc

Les légumes secs, les noix et les graines, les céréales complètes telles que pain complet et germes de blé sont des sources importantes de zinc dans les alimentations véganes ainsi que les graines de courge, qui représentent l’une des sources végétales les plus concentrées en zinc.

Protéines

Les légumes secs et leurs préparations sont de bonnes sources de protéines. Les purées d’oléagineux contiennent également des protéines.

Riboflavine

Pour les alimentations végétales, les meilleures sources de riboflavine sont les boissons enrichies, les légumineuses, les légumes verts à feuilles et les grains complets.

Grossesse & bébés

L’Académie de nutrition et de diététique, composée de 100 000 membres, a affirmé en 2016 que le régime végétalien convient à toutes les étapes du cycle de vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et les athlètes. 

Une alimentation végane bien planifiée peut couvrir les besoins nutritionnels pendant la grossesse et l’allaitement. La grossesse n’augmente pas beaucoup la quantité de nourriture nécessaire, mais il est important de faire les bons choix, car vos besoins en certains nutriments sont accrus. Pour que vos besoins et ceux de votre bébé soient satisfaits (grossesse et croissance saines), il est tout particulièrement important de suivre un régime nutritif. 

Vitamine B12

Il est conseillé aux véganes de prendre des suppléments de vitamine B12. 

Calcium

Si tu es végane, tu as également besoin de t’assurer que vous consommez suffisamment de calcium, parce que la principale source de calcium des non-véganes est constituée par les produits laitiers.

Pour les véganes, les bonnes sources de calcium comprennent :

  • les boissons au soja ou à l’avoine enrichies ;
  • le tofu fait avec du calcium ;
  • les graines de sésame ou le tahin ;
  • les légumes à feuilles vert foncé.

Vitamine D

Ton corps peut fabriquer de la vitamine D lorsque votre peau est exposée au soleil d’été. Toutes les femmes enceintes, quel que soit leur régime alimentaire, doivent prendre un supplément de vitamine D pendant la grossesse afin de garantir un apport suffisant pour leur bébé. Les véganes devront lire les étiquettes pour s’assurer que la vitamine D utilisée n’est pas d’origine animale.

Fer

Pendant la grossesse, le corps a besoin de beaucoup plus de fer que d’habitude. C’est pourquoi il est fortement recommandé aux femmes dont l’alimentation est végane de prendre un complément en fer11. Les bonnes sources de fer pour les végétariens et les véganes sont :

  • les légumes secs ;
  • les fruits secs comme les abricots ;
  • les légumes vert foncé ;
  • le pain complet ;
  • les céréales pour petit déjeuner enrichies (fer ajouté).

Iode

Une plus grande quantité d’iode est nécessaire pendant la grossesse. Il est aujourd’hui recommandé que toutes les femmes enceintes prennent un complément de 150 microgrammes d’iode. En plus de ce complément, il faut consommer de bonnes sources d’iode.

Folates

Toutes les femmes qui prévoient une grossesse ou qui en sont aux premiers stades doivent manger une variété d’aliments qui contiennent des folates, par exemple des légumes verts à feuilles tels que les épinards, le brocoli ou le chou chinois, et des aliments enrichis en acide folique (jus de fruits, pain, céréales de petit déjeuner). Au moins un mois avant le début de votre grossesse, puis au cours de ses trois premiers mois, vous devez également prendre un complément en acide folique de 400 microgrammes par jour.

Allaitement

Si tu allaites et que tu suis un régime végane, il est particulièrement important que tu prennes un supplément en vitamine D. Si tu te supplémentes déjà en vitamine B12, continuez pendant l’allaitement15. Il est conseillé aux véganes de prendre des suppléments de vitamine B12. Voir également Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12.

Tu pourras trouver toutes les autres vitamines et les minéraux dont tu as besoin dans une alimentation variée et équilibrée.

Il est recommandé de nourrir son enfant exclusivement au sein jusqu’à environ 6 mois, puis d’introduire progressivement des aliments solides en poursuivant l’allaitement.

Les laits maternisés au soja constituent la seule alternative au lait de vache pour les mères véganes qui ne peuvent pas allaiter ou qui choisissent de ne pas le faire.

Consulter sa sage-femme, son infirmière à domicile ou son médecin généraliste avant d’utiliser un lait maternisé à base de soja.

Enfants

Une alimentation riche en légumes, en légumes-racines, en légumineuses et en grains complets est bonne pour votre santé et pour l’environnement. Il est donc souhaitable que les enfants apprennent à apprécier ces types d’aliments dès le plus jeune âge. Les chances qu’ils poursuivent cette habitude à l’âge adulte en seront plus grandes. Les enfants peuvent suivre une alimentation végétarienne stricte / végane à condition que celle-ci comporte des produits enrichis, qu’elle fournisse suffisamment d’énergie et qu’elle soit équilibrée.

Vitamine B12

Les enfants véganes (qui excluent tous les aliments d’origine animale) doivent être supplémentés en vitamine B12. Il est conseillé aux véganes de prendre des suppléments de vitamine B12. 

Introduction des aliments solides

L’introduction conseillée des aliments solides à partir de l’âge de 6 mois est valable pour les bébés végétariens et les autres.

Énergie

L’alimentation végane (végétalienne) peut présenter un volume important et contenir de grandes quantités de fibres12. Parce que les fibres amènent rapidement la satiété, il est possible que les enfants consomment des portions qui ne satisfont pas leurs besoins énergétiques. Si l’apport calorique de votre enfant est insuffisant, les protéines alimentaires seront transformées en énergie au lieu de servir à ce à quoi elles sont le plus utiles (croissance par exemple).

  • Étaler les repas et les en-cas sur la journée entière permet aux enfants de manger plus, ce qui permet notamment aux bébés de consommer suffisamment
  • d’énergie.
  • Assurez-vous que votre bébé grandit normalement.
  • Donnez donc aux enfants véganes (végétaliens) des aliments qui sont riches en calories tels que le houmous, les bananes et les purées d’oléagineux (tahin, cajou et beurre de cacahouète par exemple). Ils ont également besoin d’aliments contenant de l’amidon, mais jusqu’à l’âge de 5 ans, évitez de leur donner des aliments à base de grains complets et autres nourritures intégrales en raison de leur haute teneur en fibres. Pour un apport d’énergie plus élevé, vous pouvez rajouter des huiles végétales ou des pâtes à tartiner véganes riches en graisses12.

Calcium et vitamine D

Les enfants véganes doivent consommer des légumineuses et des légumes verts à feuilles ainsi que des boissons enrichies afin de couvrir leurs besoins en calcium. Une carence en vitamine D peut provoquer le rachitisme, dont les caractéristiques sont facilement identifiables (développement d’os mous et déformés). Les aliments ne fournissent pas suffisamment de vitamine D aux enfants de moins de 2 ans. Il leur faut donc une source supplémentaire de vitamine D9.

Fer

Vous pouvez assurer l’apport en fer de vos enfants en leur donnant :

  • des céréales pour petit déjeuner enrichies ;
  • des légumes vert foncé ;
  • du pain ;
  • des haricots et des lentilles ;
  • des fruits secs tels que les abricots, les figues et les prunes.

Oméga-3

Une sorte d’oméga-3 connue sous le nom de DHA est nécessaire au développement du cerveau et de la vision9. L’alimentation végane ne comporte pas d’EPA ni de DHA (acide gras oméga-3 à chaîne longue), mais ceux-ci peuvent être formés par le corps si les apports d’acide alphalinolénique sont suffisants7. Les sources végétales d’oméga-3 (pour 100 g) comprennent :

  • l’huile de lin : 53,3 g ;
  • l’huile de noix : 11,5 g ;
  • l’huile de colza : 9,6 g ;
  • l’huile de soja : 7,3 g.

Les sources d’oméga-3 (acides gras) convenant aux véganes comprennent également les aliments à base de soja, comme le tofu, et les noix.

Iode

L’iode joue un rôle central dans le métabolisme9. Il est possible d’utiliser des algues marines. Leur teneur en iode est variable et des niveaux élevés peuvent être néfastes pour les enfants.

Protéines

Les légumes secs et leurs préparations sont de bonnes sources de protéines. Les purées d’oléagineux contiennent également des protéines. Ne donnez pas de noix entières aux enfants de moins de 5 ans, car ils pourraient s’étouffer. Moulez finement les noix ou servez-vous d’une fine purée de noix. Les céréales peuvent parfaitement être combinées aux légumes verts à feuilles.

Le véganisme ne s’arrête pas au bord de l’assiette, il consiste à ne plus cautionner l’exploitation animale* omniprésente dans notre quotidien pour plusieurs bonnes raisons (que nous évoquons ici : FAQ), globalement : c’est le respect du vivant. Ce qui fait du véganisme non pas une mode mais une revendication politique avant tout.

S'habiller sans matière animale

Les alternatives au cuir (« Leather » en anglais) : le cuir végétal (en polyuréthane mais pas très écolo), mais il y a aussi le cuir de cactus, d’ananas, de pomme, de champignon, d’eucalyptus, les innovations technologiques ne cessent de nous étonner.

Astuce : va voir les chouettes marques qui proposent du cuir végétal dans les bons plans Shopping.

A la fourrure (« Fur» en anglais, « Angora »)

Pas facile de distinguer de la vraie et de la fausse, pour suivre l’actualité de la mode sans fourrure (car cela bouge plutôt bien en faveur des animaux) :

A la laine (« Wool/Angora/Alpaga/Mohair/Cachemire/…)

Les fibres synthétiques (plus courant en magasin, mais pas écologiques), le coton bio (le plus chaud et écolo), les fibres végétales (le lin et le chanvre).

A la soie et le duvet

Fibres synthétiques (peu écologique) ou matériaux recyclés dans le meilleur des cas. Pour la plupart d’entre-nous il est évident qu’éviter le cuir et la fourrure se justifie, par rapport à la laine c’est souvent un sujet de débat, nous expliquons dans le FAQ pourquoi c’est bien d’éviter la laine. 

Astuce : Bien lire les étiquettes, préférer la seconde main, acheter dans un magasin vegan (physique ou en ligne). 

Nous t’avons répertorié quelques adresses dans les bons plans Shopping. N’hésite pas à les découvrir et à donner ton appréciation.

Cosmétique et maquillage

Lait, gélatine de porc, cire d’abeille ou miel, carmin, beaucoup d’ingrédients d’origine animale sont utilisés dans les cosmétiques, il faut savoir les reconnaître car souvent cachés derrière des noms ‘scientifiques’ appelés « INCI », fort heureusement bon nombre de marques se lancent dans des formules véganes et les labels qui le certifient sont de plus en plus présents dans les rayons cosmétiques. Tous les produits « véganes » n’ont pas forcément le label, c’est pourquoi il est intéressant de s’intéresser aux ingrédients sur les étiquettes, nous en parlons dans notre page Cosmétiques.

Acheter des produits certifiés véganes est une excellente démarche, parfois leur prix d’achat peut être un frein. Une autre alternative existe, celle de fabriquer soi-même ses produits, découvre aussi des solutions dans notre page Cosmétiques.

Absence d’ingrédient d’origine animale ne veut pas dire que le produit n’a pas été testé sur des animaux, c’est le label « Cruetly Free » qui le certifie. Plusieurs sites répertorient les marques qui ne testent pas sur les animaux : 

Attention au greenwashing : un produit cosmétique Vegan n’est pas forcément “clean”. Certaines marques, surfant sur la tendance, se revendiquent Vegan mais incluent à leurs formules des ingrédients controversés. Alors une seule solution : bien détailler la liste des ingrédients INCI. Bannissez les parabens, silicones, PEG et autres sulfates. 

Astuce 1 : Découvre sans plus attendre notre sélection de marques cosmétiques vegan, testées et approuvées !

Astuce 2 : achète des produits naturels, sans emballage et de préférence artisanal, exemple : Lush, OM Made, …

Les cosmétiques véganes sont tout aussi confortables et efficaces que leurs homologues à base d’ingrédients d’origine animale; par ailleurs tu trouveras à chaque produit un substitut.

Nous t’avons répertorié quelques adresses dans les bons plans (Epicerie, Esthétique et Bien-être), n’hésite pas à les découvrir et donner ton appréciation.

Tatouage

Les tatoueurs traditionnels utilisent des produits d’origine animale et testés sur les animaux, mais dans ce secteur cela commence à évoluer aussi, de plus en plus de tatoueurs recourent à des encres véganes

Nous t’avons répertorié quelques adresses dans les bons plans Tatouages, n’hésite pas à les découvrir et à donner ton appréciation.

Produits ménagers

Fabriquer ses produits, acheter des produits certifiés véganes est une excellente démarche, parfois leur prix d’achat peut être un frein. Une autre alternative existe, celle de fabriquer soi-même ses produits. Voici quelques idées proposées par le site Penntybio.com.

Pour l’entretien de ta maison, tu peux tout simplement utiliser du vinaigre d’alcool blanc et du savon noir qu’il est possible d’acheter dans tout supermarché. Le vinaigre blanc peut se trouver pour quelques centimes, et si tu le coupes avec de l’eau, il suffira de vaporiser toutes les surfaces comme les lavabos ou les éviers pour bien nettoyer et tuer les microbes. Il peut même servir à détartrer certains objets comme une bouilloire. Le savon noir est conseillé pour nettoyer le sol principalement, dont la douche.

Pour déboucher les canalisations, tu peux utiliser du bicarbonate de soude que tu mélanges à du vinaigre blanc. Cette combinaison entraîne une réaction chimique qui est suffisamment efficace pour vos canalisations.

Pour la lessive, il suffit de râper du savon de Marseille dans de l’eau chaude, et le produit final sera très efficace.

Pour avoir du liquide vaisselle végan fait maison, il est conseillé d’utiliser du savon liquide de Marseille, que tu mélanges à un petit peu de vinaigre blanc ainsi que trois ou quatre gouttes d’huile essentielle comme la menthe par exemple qui laissera un parfum frais et agréable.

Par ailleurs, pour nettoyer votre maison, les cristaux de soude sont très intéressants. C’est un produit économique et écologique, qui ressemble au bicarbonate de soude précédemment évoqué, mais qui possèdent un pH plus basique. Attention cependant, ils sont plus irritants que le bicarbonate. Ils te serviront ainsi à enlever le calcaire de la salle de bain ou de la machine à laver, nettoyer toute votre vaisselle ainsi que déboucher évier et canalisations.

Enfin, si tu cherches un puissant anti-calcaire, l’acide citrique est entièrement naturel (on le retrouve naturellement dans le citron). Il détartre très bien le calcaire, même si pour beaucoup, son utilisation n’est pas très connue. En plus d’être détartrant, il enlève les tâches de rouilles et tue les bactéries. Pour détartrer ta machine à laver par exemple, tu peux verser environ 5 cuillères à soupe d’acide dans le tambour et démarrer le programme a 95%. Bien sûr, aucun vêtement dans la machine durant le programme.

Nous t’avons répertorié quelques adresses dans les bons plans Epiceries, n’hésite pas à les découvrir et à donner ton appréciation.

Loisirs

Tu as dû déjà entendre que c’est toujours mieux d’aller visiter un refuge plutôt qu’un zoo, d’adopter un animal dans un refuge* plutôt que de financer un élevage ou une animalerie, d’aller à un événement organisé par une association plutôt qu’à une corrida, partir en randonnée plutôt qu’à la chasse, d’aller au cirque sans animaux plutôt qu’au spectacle d’animaux sauvages, d’aider une association pour soigner un cheval rescapé plutôt que de pratiquer de l’équitation, d’aller au spa ou à la piscine ou de pratiquer un vrai sport plutôt que la pêche, d’éviter les activités touristiques où les animaux sont exploités, commencent à apparaître des activités et même des hôtels touristiques véganes. 

Nous t’avons répertorié quelques adresses dans les bons plans (Associations & refuges animaliers, Tourisme), n’hésite pas à les découvrir et à donner ton appréciation.

 

* Pour une liste complète des refuges agréés, rendez-vous sur : http://bienetreanimal.wallonie.be/files/documents/Animaux-Compagnie/BEA-refuges-agrees.pdf

 

Sources : L214.com / Dietethics.eu